Le co-stockage pour redynaminser les centre-ville

Le co-stockage contribue, à son niveau, à redynamiser les centres villes en luttant contre la vacance, véritable fléau sur le territoire national.

A la mi-décembre, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé un plan national, " Action cœur de ville ", destiné à améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de développement du territoire de ces dernières. Le co-stockage contribue, à son niveau, à redynamiser les centres villes en luttant contre la vacance, véritable fléau sur le territoire national.

La vacance importante sur les surfaces annexes (type garages, caves, hangars et entrepôts) concerne aussi bien le parc privé que le parc public. Ainsi, les bailleurs sociaux enregistrent une vacance moyenne de 27% sur les garages. 
Faire appel aux plateformes

Cette vacance est répartie sur le territoire à l'échelle nationale et au sein même des villes. Or la vacance coûte cher. Redynamiser les centres urbains des villes moyennes passe par une exploitation de la vacance. L'idée développée par les plateformes de co-stockage est d'utiliser ces surfaces à des fins de stockage. Le constat : L'artisanat, le commerce, les entreprises de service, les associations ont d'importants besoins de surfaces annexes pour gérer leurs stocks, entreposer les marchandises, archives ou matériel... 

Pour ces acteurs que le gouvernement souhaite voir réintégrer les centres villes, il est fondamental de disposer de surfaces annexes de stockage adaptées à leurs besoins, ajustables en fonction de la saisonnalité ou de leur croissance. Le co-stockage rend la location de surfaces de stockage modulable, abordable financièrement et connectée pour permettre aux entreprises un maximum de flexibilité. 

Stockage / Gouvernement

Annonces Google