Les plus gros fonds d'investissement du monde

KKR, Carlyle, Blackstone ? Découvrez qui est en tête du classement des plus importants programmes de private equity.

En 2015, les 20 plus gros fonds d'investissement du monde ont levé à eux seuls pas moins de 332,7 milliards de dollars. A titre de comparaison, c'est plus que le PIB de la République Tchèque, estimé par la Banque mondiale à 320 milliards de dollars l'an dernier (en parité de pouvoir d'achat).

Qui se cache derrière ces sommes astronomiques, souvent consacrées au rachat d'entreprises prometteuses mais à bout de souffle – parce que mal gérées, sous-cotées, ou en manque de capitaux pour se développer – et vouées, après avoir été restructurées de manière à dégager de nouveau des bénéfices, à être revendues avec une jolie plus-value à la clef ? La réponse avec le classement 2015 des fonds spécialisés qui ont collecté le plus de capitaux entre le 1er janvier 2010 et le 1er avril 2015, publié par la revue Private Equity International.

Après trois années de baisse, le top 10 des fonds d'investissement a levé en 2015 la bagatelle de 28 milliards de dollars de plus qu'en 2013, à 227 milliards de dollars. Pour la sixième année consécutive, le top 5 est 100% américain.

Les fonds d'investissement les plus puissants du monde en 2015
Rang Nom Siège Capital levé depuis 5 ans (milliards $)
Source : Private Equity International
1 Carlyle Washington 31,91
2 TPG Fort Worth 30,33
3 Kohlberg Kravis Roberts New York 29,11
4 Blackstone New York 25,57
5 Apollo Global Management New York 22,20
6 CVC Capital Partners Londres 21,18
7 EnCap Investments Houston 21,15
8 Advent International Boston 15,74
9 Warburg Pincus New York 15,24
10 Bain Capital Boston 14,57
11 Vista Equity Partners Austin 11,81
12 Partners Group Baar-Zug 11,20
13 Silver Lake Menlo Park 11,07
14 Hellman & Friedman San Francisco 10,90
15 Centerbridge Capital Partners New York 10,50
16 Energy Capital Partners Short Hills 10,44
17 Permira Londres 10,41
18 EQT Partners Stockholm 10,38
19 NGP Energy Capital Management Irving 9,83
20 Riverstone Holdings New York 9,16

Premier de ce palmarès, le groupe Carlyle, du nom de l'hôtel où ses fondateurs ont créé la société en 1987. L'Américain a levé près de 32 milliards de dollars auprès d'investisseurs ces cinq dernières années. Un montant supérieur aux 30,7 milliards de dollars amassés au cours de la période précédente (entre le 1er janvier 2009 et le 1er avril 2013) qui lui permet de rester confortablement à la première place du classement. Une progression qui reste cependant moins importante que prévue : "Et avec pour projet de lever entre 15 et 20 milliards cette année, Carlyle ne sera pas non plus facile à battre la prochaine fois", avertissait Private Equity International dans son précédent rapport. 

Des capitaux qui permettront au géant du capital-investissement, qui frôle aujourd'hui les 200 milliards de dollars d'actifs sous gestion de financer, entre autres, de futures acquisitions. Les bénéfices que dégageront les entreprises rachetées serviront ensuite à rembourser la dette – on parle de technique d'achat par endettement ou Leverage Buy Out (LBO). En mars 2015, la société d'investissement annonçait avoir levé 2,5 milliards de dollars pour son premier fonds international dédié à l'énergie, baptisé "Carlyle International Energy Partners" (CIEP). 

Carlyle reste premier du classement en levant 1,3 milliard de dollars de plus que sur la période précédente

Quelques 1 600 collaborateurs font tourner les 28 bureaux qu'a ouverts Carlyle dans 22 pays. Ses terrains de jeu favoris ? L'aérospatial, les services gouvernementaux et la défense, les biens de consommation, l'énergie, les services financiers, les infrastructures et l'immobilier. En 2014, le fonds Carlyle a enregistré un chiffre d'affaires (total revenues) de 3,9 milliards de dollars (soit -12% par rapport à 2013).

A noter l'impresionnante ascension du texan TPG de la cinquième à la deuxième place, avec 30,3 milliards de dollars levés sur cinq ans, reléguant le fonds américain Kohlberg Kravis Roberts (KKR), qui doit son nom aux trois hommes qui l'ont fondé en 1976, au troisième rang de ce classement, avec plus de 29 milliards de dollars rassemblés au titre de capital-investissement direct ces cinq dernières années. Le groupe investit dans de nombreux secteurs, parmi lesquels l'immobilier, l'industrie et les biens de consommation. Entre l'acquisition d'un immeuble à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et l'entrée au capital du groupe de prêt-à-porter SMCP (pour les marques Sandro, Maje, Claudie Pierlot), les investissements du fonds KKR dans l'Hexagone en 2013 n'étaient pas passés inaperçus.

KKR tombe au troisième rang avec 29 milliards de dollars levés ces cinq dernières années

Même constat pour le fonds Blackstone Group qui, avec 25,6 milliards de dollars levés entre 2010 et 2015, descend du podium à la quatrième place. Fondée en 1985 par deux anciens de la banque Lehman Brothers, cette autre figure emblématique du capital-investissement a fait une entrée remarquée en Bourse en 2007. Historiquement, du fait de leur activité de rachat d'entreprises au bord du gouffre, les acteurs du private equity avaient jusque-là plutôt tendance à jouer la carte de la discrétion. Sur son site Internet, le fonds revendique 33 milliards de dollars d'actifs sous gestion au 30 juin 2015.

Force est de constater que les fonds français ne brillent pas par leur présence à ce classement dans lequel aucune société d'investissement tricolore n'apparaît. Ardian, anciennement Axa private equity, qui arrivait avant-dernière en 2014, occupe désormais la 59e position avec 4,8 milliards de dollars levés entre 2010 et 2015.

Fonds d'investissement