Fintech : l'espagnol BBVA lance un fonds de capital-risque de plus de 150 millions de dollars

La banque espagnole BBVA poursuit à grande vitesse sa conquête des fintech en allouant plus de fonds à son programme d'investissements.

La banque espagnole BBVA crée un fonds de capital-risque dédié aux technologies financières. La société dispose de 150 millions de dollars à investir. La banque a annoncé que la somme restante du fonds "BBVA Ventures" qu'elle avait lancé en 2013 avec une enveloppe de 100 millions de dollars sera investie dans "Propel Venture Partners", le nouveau fonds, sans pour autant en révéler le montant exacte, mais qui serait "considérable" d'après des sources proches de la banque.

Ce nouveau fonds sera dirigée par l'équipe de BBVA Ventures et sera dotée de 150 millions de dollars supplémentaires, ce qui fait de Propel l'un des fonds dédiés aux fintech les plus importants au monde et dont BBVA est le seul bailleur.

La banque espagnole fait partie des nombreuses banques souhaitant investir dans des start-ups financières et technologie. Santander a également créé sa propre société de capital-risque, InnoVentures, et les établissements financiers tels que Barclays et UBS proposent des tutorats et des possibilités de partenariats.

Propel s'installera à Londres et San Francisco et pourra investir dans les start-ups fintech américaines et européennes. BBVA a déclaré que les investissements seront destinés aux start-ups de "paiements, crédits, assurances, gestion de patrimoine, e-commerce, sécurité et conformité financière".

"Chez Propel, nous pensons que pour assurer l'avenir des services financiers, il faut repenser puis reconstruire et pas seulement se contenter de tout bouleverser. Nous nous réjouissons à l'idée de collaborer sur le long terme avec des entrepreneurs dynamiques et de concrétiser des idées ensemble, appuyés par la banque BBVA, elle-même engagée à soutenir l'évolution numérique dans les services financiers", a affirmé, Jay Reinemann, directeur associé de Propel.

Teppo Paavola, responsable du développement et du New Digital Business chez BBVA a ajouté à cette déclaration : "dans ce climat de concurrence qui caractérise aujourd'hui l'environnement du capital-risque dans les fintech, nous pensons que l'augmentation de notre capital alliée à l'indépendance de Propel et sa présence à Londres peut nous permettre d'investir dans les meilleures start-up fintech et de mieux soutenir la vision de BBVA qui est d'utiliser la technologie pour modifier les services financiers au profit du client."

BBVA Ventures avait investi dans 9 start-u,s dont Prosper, la plateforme américaine de prêts en ligne et Atom, la banque britannique 100% numérique. La participation de 45 millions de livres dans l'entreprise Atom a fait grimper la valorisation de cette dernière à 150 millions de livres bien qu'elle n'ait pas encore été lancée publiquement.

 

Article de Oscar Williams-Grut. Traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : "A new fintech-only VC fund just launched with over $150 million to play with".

Fintech