Banking tech : quels marchés séduisent les investisseurs ?

Ces fintech, qui fournissent des solutions aux banques ou s'adossent à elles pour proposer un service à leurs clients, ont levé près de 900 millions de dollars en 2015.

Dans le large secteur des fintech, aux côtés des plateformes de crowdfunding, des technologies de paiement, des robo-advisor et du bitcoin, les "banking tech" font de plus en plus parler d'elles. Le site d'analyse américain Tracxn a analysé le développement, depuis 2010, de ces sociétés qui fournissent des solutions techniques aux banques pour gérer leurs opérations bancaires ou bien celles qui nouent des partenariats avec des établissements bancaires pour offrir directement leurs services aux clients, comme la banque mobile allemand Number26, par exemple, ou les agrégateurs français de comptes bancaires Linxo et Bankin.

Les segments des banking tech qui ont levé le plus de fonds sur la période 2010-2015 sont les solutions back-end, logiciels aidant les banques à gérer leurs opérations internes, puis celles de banques alternatives qui placent l'expérience client au coeur de leur stratégie (comme Moben, Atom Bank...) et les solutions front-end (visibles pour les clients).

Segments des technologies bancaires, fonds levés entre 2010 et 2015 et exemples de sociétés. © Tracxn

En tout, 218 sociétés appartenant au domaine des banking tech ont été créées ces six dernières années, dont un tiers environ (77 sociétés) en 2014 et 2015.

Nombre de banking tech créées entre 2010 et 2015. © Tracxn

Comme le montre le graphique ci-dessous, le secteur a connu un pic de financement en 2014 puis s'est ralenti en 2015 à cause d'un mouvement de méfiance des investisseurs vis-à-vis des fintech, de leur stabilité, rentabilité et capacité à s'adapter au cadre réglementaire. Mais l'essor des banking tech devrait désormais être facilité en Europe grâce à l'adoption, en octobre 2015, de la directive européenne sur l'accès aux données bancaires, qui oblige les banques à fournir aux prestataires de services de paiement sans carte de crédit un accès aux informations des transactions de leurs clients.

Montants levés par les technologies bancaires et nombre de tours de tables. © Tracxn

Le marché américain est le plus développé, même si l'Inde et le Royaume-Uni ont eux aussi un écosystème très actif : parmi les banking tech ayant levé des fonds entre 2010 et 2015, 182 sont américaines, 61 indiennes et 49 britanniques.

 

Et aussi :

 

Fintech