Finexkap ouvre son API et se lance dans une stratégie de "network lending"

La solution française de financement de trésorerie pour les entreprises se connecte à des logiciels de facturation et leur ouvre aussi son API.

Finexkap, la start-up française spécialisée dans l'affacturage, franchit une nouvelle étape de son développement en se lançant dans une stratégie de "network lending". Premier axe, se connecter à des logiciels de facturation, soit en utilisant leur API, soit en nouant un partenariat, pour les intégrer au tableau de bord Finexkap.

Par exemple, Finexkap a intégré l'API de la solution de CRM Sellsy pour connecter leurs outils de facturation électronique dans Finexkap. Ses utilisateurs peuvent ainsi retrouver rapidement toutes leurs factures détaillées pour faire des demandes de financement en un clic. Autre exemple, la solution de facturation en ligne Factomos sera intégrée dans Finexkap fin juillet grâce à un partenariat. "Deux autres partenaires seront bientôt annoncés", révèle Cédric Teissier, CEO. Objectif : en compter plus de 200 en France d'ici la fin de l'année.

38 millions d'euros de prêt depuis janvier

Pour compléter le fameux réseau qui devrait booster son développement, Finexkap a aussi décidé d'ouvrir son API à tous les logiciels de facturation électronique. Les éditeurs pourront ainsi, s'ils le souhaitent, proposer à leurs clients d'utiliser les services de Finexkap depuis leur outil.

Depuis son lancement commercial, en janvier 2015, Finexkap a financé 250 clients avec environ 5 000 prêts pour un volume total de 38 millions d'euros, dont 24 millions d'euros depuis le début de l'année. La start-up compte franchir la barre des 80 millions d'ici la fin de l'année et connait une croissance mensuelle d'environ 25%. Finexkap emploie 25 salariés.

Et aussi :

 

Financement / Trésorerie