Les banques d'investissement pourraient fortement économiser grâce à la blockchain

Les banques d'investissement pourraient fortement économiser grâce à la blockchain Selon une étude, les économies pourraient aller jusqu'à 12 milliards de dollars par an grâce à la rationalisation de certaines fonctions. Les banques et marchés financiers s'intéressent de plus en plus à cette technologie.

Décidément, les études sur la blockchain appliquées à la finance n'en finissent pas de faire de cette technologie le nouveau Graal. La dernière en date, publiée par la société de conseils Accenture en partenariat avec l'entreprise spécialisée sur les benchmarks opérationnels McLagan, donne une vision idyllique de son utilisation par les banques d'investissement. Ces dernières pourraient en effet économiser jusqu'à 12 milliards de dollars (11 milliards d'euros) par an grâce à l'application de cette technologie sur les fonctions de back-office, notamment.

Les établissements pourraient abaisser les coûts de 70% dans les reporting financiers, de 50% dans les fonctions de compliance

Le rapport s'est appuyé sur les données historiques de 8 des 10 plus grandes banques d'investissement dans le monde et a cherché à estimer l'impact positif (ou négatif) de l'utilisation de la blockchain sur les coûts. Les auteurs sont arrivés à la conclusion que cette technologie permettrait d'atteindre environ 30% d'économies sur les coûts opérationnels, grâce à la rationalisation et la réduction de certaines fonctions. Pour être plus précis, les économies pourraient aller de 8 milliards de dollars à 12 milliards, selon les banques. L'étude suggère ainsi que les établissements pourraient abaisser les coûts de 70% dans les reporting financiers, de 50% dans les fonctions de compliance et dans la même proportion pour les supports opérationnels comme la rédaction des accords de principes.

Une bonne nouvelle pour les banques d'investissement qui cherchent de plus en plus à réduire leurs coûts pour mieux valoriser leurs conseils et accroître leurs rendements pour les banques de marché. Car outre l'utilisation sur les fonctions supports des banques, la blokchain pourrait aussi être utilisée sur la gestion des données comme les coûts de réplication des indices par exemple, et ainsi accroître la qualité des données et baisser les coûts de compensation. C'est pour cette raison que les banques sont nombreuses à investir dans cette nouvelle technologie, depuis deux ans. Un consortium de banques, incluant notamment Société Générale, HSBC et Deutsche Bank, a annoncé lundi dernier travailler en commun sur une application de la blockchain dans le trading international. De même, la chambre de compensation de Wall Street, DTCC, a aussi commencé à plancher sur un projet utilisant la blockchain dans le processus de compensation. Mais cette technique qui repose notamment sur le cryptage des données doit être clairement comprise par les banques mais aussi par les régulateurs, ces derniers étant encore en phase d'observation.

Article originel publié sur WanSquare le 20/01/2017.

 

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

 

Fintech / Blockchain

Annonces Google