Crise : rien n'a changé Les traders fous ne se sont pas calmés

C'est en 2008 qu'intervient la plus grosse perte d'un rogue trader : 9 milliards de dollars.

Presque 4 ans après les faits, l'affaire Jérôme Kerviel demeure dans tous les esprits. 4,82 milliards d'euros partis en fumée par l'action d'un seul homme, ce n'est pas commun, répondra-t-on. Pourtant, ça l'est plus qu'on le pense, et, surtout, ça l'est toujours malgré les promesses des établissements bancaires de renforcer leurs systèmes de surveillance et de tout faire pour limiter les excès. C'est aussi pour cela que le trader de la Société générale refait souvent surface : à son corps défendant, il est devenu en France le "maître" étalon de la perte boursière individuelle. Son disciple le plus récent ? Kweku Adoboli, de la banque suisse UBS, est soupçonné d'avoir provoqué une perte de 2,3 milliards de dollars en septembre 2011. Mais 2008 fut définitivement la grande année de ce phénomène. C'est à cette époque qu'intervint la plus grosse perte de trading jamais réalisée par une seule personne : 9 milliards de dollars par Howie Hubler, chez Morgan Stanley. En tout, en 2008, on recense 9 "traders fous". Ci-dessous, cumulées par année, les principales pertes de trading connues et imputables à ces "rogue traders".

ces chiffres n'additionnent que les pertes supérieures à 1 milliard de dollars.
Ces chiffres n'additionnent que les pertes supérieures à 1 milliard de dollars. © JDN

Crise financière / Trader