Confessions d'un banquier pourri : extraits Des banquiers américains vivant comme des nababs ?

L'auteur ne se lasse pas dans son ouvrage de décrire le train de vie des banquiers : "De Paris à New-York, une bande avait accumulé des fortunes invraisemblables". Sa cible favorite ? Le patron de Lehman Brothers, Richard Fuld, dont il raconte "qu'il vivait comme un moderne Roi-soleil" avec six jets privés, un Boeing 767 et de multiples œuvres d'art propriétés de la banque. "On évaluait sa fortune personnelle à 800 millions de dollars".

Mais ce n'est pas le seul patron de banque à être épinglé. Marcel Opsels, "honorable citoyen suisse qui avait contribué à précipiter la quasi-ruine d'UBS", disposerait selon l'auteur de 70 millions d'euros, autant qu'Hank Greenberg, le patron d'AIG. De quoi s'assurer un train de vie plus que confortable. Crésus, l'auteur résume d'ailleurs la situation à sa manière. "Les banquiers du monde entier étaient en train de réaliser en toute impunité le casse du siècle."

Sondage

Les fortunes sans commune mesure des patrons de banques selon le livre les "Confessions d'un banquier pourri", vous y croyez ?

Tous les sondages

Paradis fiscaux / Délit d'initié