Confessions d'un banquier pourri : extraits Henry Paulson coupable de délit d'initié ?

un délit d'initié aurait permis à certains d'être avertis à l'avance de la chute
Un délit d'initié aurait permis à certains d'être avertis à l'avance de la chute de Lehman. © Micromia - Fotolia.com

Le 15 septembre 2008, la banque américaine Lehman Brothers faisait faillite, plongeant le monde de la finance dans la stupeur. Mais l'auteur, lui, affirme avoir appris la prochaine faillite de Lehman Brothers via une call-girl de luxe. Celle-ci aurait recueilli les confidences d'un important actionnaire saoudien informé à l'avance par Henry Paulson lui-même. En somme le narrateur accuse l'ex secrétaire d'Etat au Trésor de délit d'initié. Et il le justifie par le rachat massif des Saoudiens des obligations garanties par les Etats-Unis pour financer la dette du pays.Un financement certes indispensable pour l'économie américaine. "Sans lui, l'Amérique risquait de s'effondrer. Alors, pour Paulson et pour l'administration Bush, commettre un petit délit d'initié était une vétille"

Et l'auteur de s'interroger sur les motivations du secrétaire d'Etat : "conscient qu'une crise se profilait, peut-être Paulson était-il en train de l'organiser ? [...] Avait-il décidé de détacher une plaque neigeuse pour tenter de contrôler l'avalanche qui s'avançait ? C'était un énorme pari."

Sondage

Henry Paulson, coupable d'un délit d'initié selon le livre les "Confessions d'un banquier pourri", vous y croyez ?

Tous les sondages

Paradis fiscaux / Délit d'initié