Faillite, krachs, nationalisations : la crise financière s'étend Immobilier américain : le marché s'effondre

l'indice case shiller depuis 1987.
L'indice Case Shiller depuis 1987. © JDN

Le prix de l'immobilier américain n'en finit plus de sombrer. Depuis l'éclatement de la crise des subprimes, le nombre de transactions est en chute libre et les prix où se négocient les logements dégringolent.

L'indice Case Shiller, qui évalue le prix de l'immobilier, a chuté de plus de 16% entre le début de l'année 2007 et le deuxième trimestre 2008. Une chute brutale de l'immobilier entraîne de lourdes conséquences sur l'économie, car, au-delà du seul secteur immobilier, les Américains, massivement propriétaires, voient leur patrimoine fondre rapidement. De plus, aux Etats-Unis, le fait d'être propriétaire d'un logement permettait d'obtenir des prêts (pour acheter une voiture, payer les études des enfants) hypothécaires ajustés sur la valeur du patrimoine immobilier. Qui dit prix de l'immobilier en chute, dit aussi une raréfaction de ces prêts qui pouvaient soutenir l'économie.

Crise financière / Prix immobiliers