L'Etat actionnaire en 2009 Les participations qui ont perdu de la valeur

Comme bon nombre d'actionnaires, l'Etat a vécu une année difficile en bourse. En effet, selon nos calculs, les participations cotées de l'Etat au 31 décembre 2008 étaient valorisées 126,3 milliards d'euros. Au 31 décembre 2009, elles ne valaient plus que 124 milliards. Une perte de 1,8% d'autant plus vexante que dans le même temps les indices Cac 40 et SBF 120 gagnaient respectivement 22,3% et 23,7%. Et cette mauvaise passe boursière, l'Etat la doit essentiellement à ses actifs phares.

Les participations de l'Etat dont la valeur a baissé en 2009
EntrepriseParticipation de l'EtatValorisation boursière au 31/12/09Perte de valorisation en 2009
Source : APE, sociétés, Journal du Net
GDF Suez39,9%27,3 milliards d'euros4,5 milliards d'euros
France Telecom27,94%12,9 milliards d'euros1,9 milliard d'euros
EDF84,4%64,9 milliards d'euros0,2 milliard d'euros
Thomson1,95%4,8 millions d'euros0,2 million d'euros

Sur l'action GDF Suez, l'Etat (APE, Caisse des dépôts, Areva et CNP détiennent ensemble 39,9% de l'entreprise) accuse une perte de valeur de 4,5 milliards d'euros, sur une société valorisée il est vrai plus de 63 milliards. Déconvenue identique avec France Télécom. L'actionnariat public réparti entre l'APE, le FSI et l'Erap accuse une perte de valorisation de 1,9 milliard d'euros. Autre perte à signaler, mais plus symbolique au regard du poids de l'Etat dans son capital, EDF. Sur cette action, l'actionnaire majoritaire a perdu 213 millions d'euros, sur une valorisation globale de 65 milliards d'euros. Thomson enfin, le penny stock de l'Etat (actionnaire à hauteur de 1,9% via TSA), a fait virtuellement perdre quelques dizaines de milliers d'euros à Bercy l'année dernière, une goutte d'eau.

Etat actionnaire