Banques : le krach silencieux Banques allemandes : - 23% depuis janvier 2011

Les plus grosses banques allemandes (en chiffre d'affaires) qui composent notre indice sont la Deutsche Bank, la Commerzbank et la Deutsche Postbank.

Des banques dont on pourrait croire qu'elles ont relativement bien traversé la période 2003-2011, puisque leur cours est stable sur ces deux échéances.

Mais en réalité, la chute est sévère : alors qu'en mai 2007 notre indice synthétique caracolait à 469 points, il a chuté à 50 points en mars 2009 pour se redresser légèrement par la suite. Par comparaison l'indice français n'a connu un écart maximum que de 196 points entre son plus haut et son plus bas. 

l'indice allemand reflète la moyenne des cours de deutsche bank et commerzbank
L'indice allemand reflète la moyenne des cours de Deutsche Bank et Commerzbank de janvier 2003 à juillet 2004 et des deux banques plus la Deutsche Postbank de juillet 2004 à septembre 2011. © JDN

Si la période 2008-2009 a été catastrophique pour les trois banques, elles ont en revanche mieux traversé l'été 2011 que leurs concurrentes françaises, abandonnant 23% depuis janvier.

Sur la période 2003-20011, notre indice cache de fortes disparités. Le cours de la Deutsche Bank est ainsi quasiment revenu à son niveau de 2003. Celui de la Commerzbank a perdu 74% et celui de Deutsche PostBank  a perdu 22% depuis juillet 2004.

Crise financière / Chiffre d'affaires