Les banques européennes s'enfoncent, les clients s'enfuient Le dollar se fait rare dans la zone euro

Quand on peine à attirer des investisseurs étrangers et que notre balance commerciale résulte principalement d'échanges avec des pays issus de la même zone monétaire, difficile de collecter des devises étrangères. Résultat : pour se doter de dollars, les banques commerciales doivent recourir à des emprunts de dollars auprès de la Banque centrale européenne... qui elle-même les emprunte à la Federal reserve.

Dans le graphique ci-dessous, les engagements en euros correspondent à des devises étrangères, majoritairement des dollars, empruntées auprès d'institutions internationales telles que la Fed. Les créances en devises représentent les prêts de devises, là encore majoritairement des dollars, aux établissements financiers de la zone euro.

source : banque centrale européenne
Source : Banque centrale européenne © JDN

En France, en décembre 2011, selon l'agence de notation Fitch, la part des dollars dans les fonds à court-terme des banques françaises ne dépasse pas les 17%.

Crise financière / Zone euro