Les banques européennes s'enfoncent, les clients s'enfuient Bank run : le cauchemar des banques européennes

Le scénario de sortie de la zone euro se profilant, les épargnants et investisseurs retirent massivement leurs dépôts des banques grecques, de peur de voir leurs euros prochainement convertis en drachmes. Une crise de confiance qui accroit la fragilité du système financier du pays et en accélère la chute.

source : bank of holland
Source : Bank of Holland © JDN

En Grèce, entre le premier trimestre 2007 et le premier trimestre 2012, l'encours des dépôts à court terme a diminué de 32%. Et ces dernières semaines, tout s'accélère. Pour la seule journée du 14 mai 2012, ce seraient 700 millions d'euros qui auraient été retirés des banques, selon le président du pays Karolos Papoulias.

Les banques grecques ne sont pas seules à souffrir d'une crise de confiance. Les banques italiennes et espagnoles sont particulièrement exposées ces derniers jours. La nationalisation in extremis par le gouvernement espagnol de Bankia, début mai, conjuguée à la dégradation des notes d'une vingtaine d'établissements en Espagne et en Italie n'a pas dû arranger les choses.

Crise financière / Zone euro