Immobilier : les stations balnéaires les moins chères de France

Littoral méditerranéen, façade atlantique, côtes de la Manche... Voici le classement JDN/MeilleursAgents des cités touristiques les plus abordables de l'Hexagone.

La Bretagne, la région Provence-Alpes-Côte-D'azur et la Corse arrivent en tête des régions préférées des Français pour partir cet été*. Et ce n'est pas un hasard : ces territoires offrent le ciel, le soleil et la mer – ou l'océan. Des atouts que possèdent les stations balnéaires du littoral français. Sachant que l'hébergement par la famille constitue, devant la location, le mode d'hébergement privilégié, le JDN et MeilleursAgents ont établi un classement des cités balnéaires les moins chères pour acheter un bien immobilier.

Seules les communes estampillées stations balnéaires par l'Etat, situées sur le littoral français et comptant plus de 10 000 habitants, soit 32 communes en tout, ont été retenues pour établir le palmarès des 10 stations balnéaires les moins onéreuses. Vainqueur ?

Palmarès JDN/MeilleursAgents des stations balnéaires les moins chères
Rang Ville Département Tous types de biens Appartements Maisons Zone
1 Fécamp 76 1 523 € 1 535  1 511  Manche
2 Le Havre 76 1 619 € 1 599  1 707  Manche
3 Dunkerque 59 1 692  1 740  1 635  Manche
4 Narbonne 11 1 728  1 630  1 886  Méditerranée
5 Dieppe 76 1 895  2 034  1 580  Manche
6 Granville 50 2 131  2 224  1 998  Manche
7 Saint-Hilaire-de-Riez 85 2 307  2 208  2 363  Atlantique
8 Vannes 56 2 328  2 273  2 451  Atlantique
9 Biscarrosse 40 2 435  2 358  2 466  Atlantique
10 Saint-Brevin-les-Pins 44 2 523  2 860  2 419  Atlantique

Fécamp, dans la Seine-Maritime, arrive en tête des cités balnéaires les moins chères de l'Hexagone. Dans cette ville de près de 20 000 habitants, le prix moyen du mètre carré, tous types de biens confondus, s'élève à 1 523 euros en juillet 2015, selon les estimations de MeilleursAgents. C'est 29% de moins que dans la moyenne des 10 villes du classement, où le prix moyen du mètre carré s'établit à 2 135 euros, et 48% de moins que dans la moyenne des 32 villes qui constituent l'échantillon, où le tarif moyen est de 2 947 euros.

Avec des biens immobiliers à 1 619 euros le mètre carré en moyenne, Le Havre, elle aussi dans la Seine-Maritime, monte sur la 2e marche du podium. Le prix de l'immobilier y est, certes, plus élevé qu'à Fécamp, mais il reste bien moins inférieur à la moyenne des 10 stations balnéaires les moins chères (l'écart est de 24%). Par rapport aux 32 villes de l'échantillon, la différence est, là-encore, significative (-45%).

Dunkerque, dans le département du Nord, s'arroge la 3e place du classement des cités balnéaires les moins chères. Dans cette commune de près de 100 000 habitants, le prix moyen du mètre carré frôle les 1 700 euros en juillet 2015 (-19% par rapport à la moyenne des 10 villes). A Dunkerque, comme dans 4 autres villes du palmarès – Dieppe (Seine-Maritime), Fécamp (Seine-Maritime), Granville (Manche) et Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique) – les appartements coûtent en moyenne plus cher que les maisons : le prix des premiers atteint en moyenne 1 740 euros le mètre carré quand celui des secondes plafonne à 1 635 euros.

Les prix immobiliers dans les cités balnéaires du littoral français

Cliquez sur les éléments de la légende pour les désélectionner

A noter que les communes qui composent le trio de tête des stations balnéaires les moins chères de l'Hexagone se trouvent toutes sur les côtes de la Manche. Si l'on resserre le périmètre aux seules communes situées à proximité de la Grande bleue, Narbonne, dans l'Aude, arrive en tête, avec un prix moyen du mètre carré estimé à 1 728 euros en juillet 2015. Elle est la seule commune du littoral méditerranéen à figurer au classement (4e).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir. © JDN

Sur la façade atlantique, Saint-Hilaire-de-Riez (7e au palmarès général), en Vendée, s'arroge la première place des cités balnéaires les moins chères, avec un prix moyen du mètre carré de 2 307 euros. Elle est suivie de Vannes (8e au classement), Biscarosse (9e) et Saint-Brévin-les-Pins (10e). Quatre des dix stations balnéaires les moins chères sont donc situées sur la côte atlantique, cinq bordent la Manche et une, seulement, se trouve sur le littoral méditerranéen.

 

Méthodologie

Seules les stations classées balnéaires entre 1932 et 2009 (ministère du Tourisme), se situant sur le littoral français (hors Dom) et dont la population totale 2011 (Insee) dépasse 10 000 habitants ont été retenues.

* Sondage BVA / Doméo / Presse régionale

** Idem

Autour du même sujet