Un vis-à-vis trop proche

Qui dit vis-à-vis trop proche dit manque de luminosité. © neydt-123RF
Certains ont beau la tolérer, l'existence d'un vis-à-vis bloque beaucoup d'acheteurs potentiels. C'est qu'en plus du risque de potentiellement servir de sujet d'observation à des voisins voyeuristes, celui de ne jamais voir la lumière naturelle entrer chez soi existe. "En général, les vis-à-vis sont dus à de très grandes hauteurs de pignon. Si vous habitez un rez-de-jardin et que, au fond de la cour intérieure, à 6 mètres, vous avez un mur de 27 mètres de haut, vous ne voyez jamais le soleil, même avec une orientation plein sud", avertit Marc Gédoux, à la tête du promoteur Pierre Etoile.
Or, "consciemment ou non, les gens sont ultra-sensibles à la lumière", remarque Sébastien de Lafond, qui chiffre la décote subie par les appartements sombres à 5%.