Une hauteur sous plafond réduite

Un bien dont la hauteur sous plafond n'est pas "standard" est fermé à une partie du marché. Il est donc susceptible de subir une décote. © Alexandre Zveiger-123RF
Dans les grandes villes, et notamment à Paris, pas un mètre carré ne se perd. Tout se récupère. Si bien qu'il n'est pas rare de tomber sur d'anciennes chambres de service à louer, voire à vendre. Le problème, c'est que ces biens, situés sous les toits, sont souvent bas de plafond. Ils ne s'adressent donc pas à tous les acheteurs potentiels, mais seulement à ceux que leur taille autorise à investir les lieux.
Fermés à une partie du marché, donc, ces logements subissent une décote, allant de 15 à 20%, selon Sébastien de Lafond. Autre type de biens dont la hauteur sous plafond laisse parfois à désirer : ceux situés aux entresols des immeubles.