Poprio, le site qui vous aide à vendre votre bien immobilier sur Internet

Lancée en janvier 2016, la plateforme promet aux propriétaires qui proposent leur bien à la vente ou à la location d'optimiser leurs chances de trouver preneur.

"Aujourd'hui, 10 à 15% des recherches immobilières se font directement dans l'index des moteurs de recherche, via des requêtes comme 'Achat appartement Paris 15e'", chiffre Franck Blériot. Cela tombe bien, Poprio, la plateforme qu'il a lancée en janvier 2016 pour aider les propriétaires à vendre ou louer leur bien eux-mêmes, sans l'intermédiaire d'un agent immobilier, permet, entre autres, de faire remonter les annonces directement dans Google, Yahoo et Bing, grâce à la création de mini sites Internet dédiés aux biens et optimisés pour le référencement.

"Et si vous voulez diffuser votre annonce sur les réseaux sociaux, ajoute le dirigeant, l'outil transforme votre site web en flux, ce qui vous dispense de copier-coller le lien de votre annonce sur LinkedIn, puis Facebook etc. Vous appuyez sur un seul bouton et l'information est diffusée partout."

La plateforme calcule un indice d'attractivité de l'annonce immobilière

Poprio calcule également un pourcentage de chance de réussite de vente ou de location en se basant sur la qualité de l'annonce (taux de remplissage du descriptif du bien, qualité de la rédaction…) grâce à un algorithme. "Il y aussi une dose d'intervention humaine, fait valoir Franck Blériot, puisque la qualité des photos, entre autres, est analysée par des community managers qui attribuent une note complémentaire à celle de l'algorithme." L'indice d'attractivité est aussi indexé sur la manière dont l'annonce est mise en avant. "Plus vous diffusez largement votre annonce, plus vous avez de chance de vendre ou de louer votre bien. Ça paraît logique, convient le cofondateur de la plateforme, mais il faut le dire."

Autre critère pris en compte dans le calcul du pourcentage de réussite, la pertinence du prix de vente du bien par rapport au marché immobilier local : "Le nombre de visites ou d'échanges que vous allez avoir avec les futurs visiteurs est aussi retenu. Or, s'il est élevé, cela veut bien dire que votre annonce est bien positionnée par rapport au marché local", explique le patron de Poprio.

"Poprio permet de générer un mini site Internet dédié au bien à vendre ou à louer optimisé pour le référencement"

La plateforme permet également au propriétaire de générer un magazine (le "Pop Book") regroupant des informations relatives au bien lui-même et au quartier. Autre "innovation, cette fois-ci dans la manière de gérer ses rendez-vous" : l'agenda intégré et "interactif" – "Quand vous communiquez avec des visiteurs, vous voyez leur photo s'ils en ont importé une dans leur profil Google+" – mis à disposition des utilisateurs. Il enchérit : "Et tous les contacts arrivent dans la même messagerie, quelle que soit leur provenance : Facebook, Leboncoin…".

Ce dernier fait en effet partie de la quinzaine de sites partenaires de Poprio sur lesquels l'annonce, moyennant finances, pourra être diffusée, en plus du propre site de Poprio. Un service payant dont le coût varie en fonction du degré de mise en avant souhaité. "Nous proposons trois formules. La première, à 29 euros, permet d'être présent sur l'ensemble de nos sites, le nôtre et ceux de nos partenaires, d'accéder à des modèles de lettre, d'échanger par téléphone avec une personne dédiée pour être accompagné dans son projet et de bénéficier d'une correction de son annonce si la formulation choisie n'est pas judicieuse, détaille le cofondateur de la plateforme. La deuxième, à 49 euros, correspond à une mise en avant de l'annonce un peu plus poussée sur les sites partenaires, comme une mise à la Une sur Leboncoin pendant 7 jours. La dernière, à 99 euros, permet de remonter en tête de liste sur les sites de nos partenaires pendant toute la durée de vie de l'annonce et, sur Leboncoin, de bénéficier d'une mise en avant en première position chaque semaine."

L'entrepreneur recense 8 000 utilisateurs quelques mois après son lancement, un objectif qu'il s'était fixé d'atteindre fin 2016. Il vise les 80 000 inscrits en 2017 et les 800 000 en 2018.

 

Et aussi

 

Community manager