Chipoter pour le plaisir

Qu'elle est douce, l'impression d'être en position de force. Mais ce n'est souvent qu'une impression. © 123RF/Liudmyla Boichenko
Alors qu'il y a environ un acheteur pour un bien en vente, selon MeilleursAgents.com, certains investisseurs pourraient se croire trop souvent en position de force.
D'après son président, Sébastien de Lafond, une "ânerie" à éviter serait de vouloir tirer le prix vers le bas même quand ce n'est pas justifié : "Le bien est au prix, il paraît bien sous tout rapport, il est liquide, il est bien agencé, il est dans un quartier animé, je vois de bonnes perspectives, mais je chipote pour le plaisir de chipoter. Je rappelle le lendemain et on me dit qu'il est parti. Et ça arrive tous les jours."
Pour espérer une décote, le bien doit comporter certains défauts. Dans ce cas, le rabais "tourne entre 5% et 10%", et jusqu'à 15% si des travaux plus lourds sont nécessaires.