Prix immobilier : un 1er trimestre 2017 record en Ile-de-France

Prix immobilier : un 1er trimestre 2017 record en Ile-de-France Du côté des prix comme des transactions, la tendance est à la hausse, à Paris et dans le reste de la région. La progression devrait se poursuivre, selon les notaires.

Le marché de l'immobilier ancien francilien se porte très bien. Les notaires d'Ile-de-France, en collaboration avec l'Insee, ont dévoilé ce mardi matin les chiffres du premier trimestre 2017 et ceux-ci tutoient des records. A commencer par les ventes d'appartements dans la région : leur nombre s'établit à 116 960 sur un an, soit +13%, tout proche du record historique de 2005. Un dynamisme qui tire les prix immobiliers à la hausse, à 5 490 euros le mètre carré, soit +4,5% depuis le premier trimestre 2016. Les notaires estiment d'ailleurs que ce prix devrait s'élever à 5 650 euros en juillet 2017, dépassant ainsi le record de 2012. L'augmentation des prix est plus modérée pour les maisons, avec +2,4% sur un an, malgré une activité qui frôle le record de 1999, à 53 380 ventes au premier trimestre 2017.

La hausse annuelle dépasse 5% dans 13 des 20 arrondissements parisiens

A Paris, le prix de la pierre au premier trimestre 2017 frôle aussi un plus haut historique, celui de 2012, à 8 460 euros le mètre carré. Comme pour l'Ile-de-France, les notaires prévoient que ce chiffre sera dépassé d'ici à juillet 2017 : il devrait s'établir à 8 800 euros, soit une hausse annuelle de 7%. Avec plus de 10 000 ventes, le volume de transactions a atteint un record pour un premier trimestre et bondi de 70% par rapport au 1er trimestre 2016. A noter que 13 arrondissements sur 20 affichent une hausse annuelle supérieure à 5%, avec notamment +11,8% pour le 8e arrondissement, à 10 430 euros le mètre carré. A contrario, un seul connaît une évolution négative sur l'année écoulée, le 7e arrondissement, avec -3%, à 11 480 euros.

En petite couronne parisienne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), le premier trimestre 2017 est également excellent en ce qui concerne les ventes d'appartements anciens, avec plus de 12 000 ventes, soit +28% sur un an. Même évolution pour les ventes de maisons, avec un bond de 28% sur la même période, à presque 3 500 transactions au premier trimestre 2017. En ce qui concerne les prix des appartements, l'évolution est de +4,2% sur un an, à 4 400 euros le mètre carré. Là encore, les notaires anticipent une hausse, ce qui ramènerait ces prix au niveau des précédents records, à 4 480 euros en juillet 2017, soit +4,6% sur un an. Le prix des maisons connaît, lui, une progression plus modérée, avec +2,5% à 348 100 euros en moyenne. On reste en-dessous des sommets atteints en 2011, à 370 500 euros.

Les notaires d'Ile-de-France relèvent aussi un niveau d'activité exceptionnel sur les ventes d'appartements anciens en grande couronne (Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne et Val d'Oise), avec plus de 8 000 ventes au premier trimestre 2017, soit +35% par rapport au premier trimestre 2016. Un chiffre tiré par l'activité en Seine-et-Marne et dans les Yvelines. Même constat pour les maisons anciennes, dont les volumes de ventes bondissent de 31% sur la même période. Côté prix, plus on s'éloigne de Paris, moins la hausse est forte. Le prix moyen s'établit à 2 950 euros le mètre carré pour les appartements, soit +2,7% sur un an. La tendance haussière devrait toutefois s'accentuer et confirmer un rattrapage des prix après 4 années successives de baisse. Le constat vaut aussi pour les maisons, avec une hausse annuelle de 2,5%, à 273 600 euros, plus homogène que pour les appartements.

Prix immobiliers