Les bons et les mauvais plans de l'immobilier Acheter un bien déjà loué

pour décrocher un crédit, c'est idéal.
Pour décrocher un crédit, c'est idéal. © iMAGINE - Fotolia.com

Acheter un bien occupé n'est pas forcément une mauvaise affaire. Surtout s'il s'agit d'un investissement immobilier et non d'un achat pour se loger. En effet, la rentabilité est immédiate et l'acheteur dispose alors d'un bel atout pour convaincre son banquier de lui faire un crédit.

Contrepartie de la non jouissance immédiate du logement, le bien mis sur le marché est décoté. En général, les valeurs affichées sont de 5 à 35% moins élevées que celles du même logement vendu libre. Les décotes les plus spectaculaires sont appliquées à des biens loués avec un bail régi par la loi de 48.

Autre intérêt de l'achat d'un bien déjà loué, il appartient très souvent à un investisseur institutionnel, c'est-à-dire une banque, une compagnie d'assurance ou une caisse de retraite. De véritables bailleurs professionnels qui peuvent être une garantie en quelque sorte de la qualité générale de l'immeuble. En effet, ils l'auront a priori d'autant mieux entretenu qu'il était la source de leurs revenus. Les mauvaises surprises concernant les mises aux normes et les travaux obligatoires ou même des problèmes de copropriétés sont quasi-inexistantes. Dernier avantage, ce genre de bien est rarement surcoté, contrairement à celui d'un particulier.

Rentabilité / Investisseur