Les bons et les mauvais plans de l'immobilier Les enchères immobilières notariales ou judiciaires


elles peuvent receler de très bonnes affaires.
Elles peuvent receler de très bonnes affaires. © Gina Sanders - Fotolia.com

Attention, les pépites immobilières se trouvent peut-être dans ce type de vente très particulier. Régulièrement, les tribunaux de grande instance ou les études notariales proposent aux enchères des biens immobiliers à des prix défiants toute concurrence. Ces biens sont très variés. Ils vont de la maison de bord de mer, à la parcelle de forêt en passant par le studio de centre-ville ou l'appartement haussmannien. Ils proviennent de saisie, de liquidation pour les ventes judicaires ou de successions pour les ventes notariales.

Avec les notaires, les biens immobiliers sont mis à prix 30% en dessous de leur valeur. Dans les faits, ils atteignent souvent les prix du marché, rarement plus. Mais pas toujours... Ainsi, à condition d'accepter des travaux qu'un propriétaire pourra toujours imputer sur son déficit foncier, il est possible d'obtenir de jolies remises sur des logements provenant de successions vacantes. Chaque année, la Chambre des notaires met en vente près de 3 000 biens immobiliers.


En savoir plus sur  les enchères immobilières

Autour du même sujet