Le pouvoir d'achat immobilier des ménages diminue

source : cegdd, d'après ministère de l'ecologie et indices notaires-insee.
Source : CEGDD, d'après Ministère de l'Ecologie et indices Notaires-INSEE. © JDN

Si le marché français est à ce point grippé, c'est notamment parce que l'augmentation du revenu disponible n'a pas compensé la hausse des prix de l'immobilier.

Entre 1975 et 2011, les prix ont été multipliés par 2,5. Or, sur la même période, le revenu disponible par ménages n'a progressé que de 61%. C'est entre 1998 et 2008 que les prix immobiliers ont le plus grimpé en France : en 10 ans, ils ont plus que doublé (+105%) alors que les ménages ont vu leur revenu disponible progresser de seulement 12% entre ces dates.