La bulle immobilière en Europe, suite... et fin ? Espagne : la chute est entamée

Le marché immobilier en Espagne est au plus mal. Aura-t-il bientôt fini de corriger ses excès ?

les prix de la pierre ont augmenté plus vite, plus longtemps en espagne.
Les prix de la pierre ont augmenté plus vite, plus longtemps en Espagne. © JDN

Pour faire simple, les prix de la pierre ont augmenté plus vite, plus longtemps et se sont moins corrigés en Espagne qu'aux Etats-Unis. Ainsi, entre 2000 et 2010, ils ont au final grimpé de 37% aux Etats-Unis et de 116% en Espagne. Depuis leurs plus-hauts respectifs, ils ont chuté de 29% entre 2006 et 2010 aux Etats-Unis et de seulement 11% en Espagne entre 2008 et 2010.

la titrisation a augmenté de plus de 2000% entre 2000 et 2008 en espagne.
La titrisation a augmenté de plus de 2000% entre 2000 et 2008 en Espagne. © JDN

Les volumes n'ont certes rien à voir : 3 700 milliards d'euros en 2010 aux USA, 27 milliards en Espagne. Mais la comparaison des évolutions de la titrisation des créances hypothécaires entre les deux pays est saisissante, la péninsule ibérique étant allé infiniment plus loin avant de se corriger : +2218% entre 2000 et 2008, année du plus haut pour les deux pays. Sur la même période, les Etats-Unis se sont "contentés" d'une hausse de 122%. En toute logique, la chute a été plus brutale en Espagne : -63% en 2009, contre -10% outre-Atlantique.

Crise financière / Bulle immobilière