Immobilier : ce que les professionnels ne disent pas Les politiques publiques soutiennent les prix élevés

En France, plusieurs dispositifs peuvent être considérés comme des soutiens à des prix élevés. C'est le cas des fameux PTZ. Même si leur nombre peut sembler marginal par rapport aux volumes de transactions (entre 100 000 et 200 000 par an), son volume de production est étonnamment lié à la hausse des prix. Sur le graphique, en 2005, année de son extension aux logements anciens, on voit qu'il accompagne la hausse des prix commencés quelques années plutôt.


indice 100 en 1996.
Indice 100 en 1996. © JDN


















Le Centre d'analyse stratégique lui-même, dans une note récente, n'excluait pas l'effet néfaste de certaines politiques publiques comme l'extension du prêt à taux zéro à l'ancien en 2005 ou la déductibilité des intérêts d'emprunt de la loi TEPA.

 

Crise financière / Prêt à taux zéro