L'immobilier sort-il de la crise ? Des locataires moins mobiles

Ce phénomène ne date pas de la crise, mais il s'est sérieusement accentué avec elle. Les locataires changent de plus en plus rarement de logement. Alors que 29,2% d'entre eux avaient changé de location en 2007, le taux de mobilité résidentiel tombe à 25,7% en 2009. C'est là aussi un chiffre record depuis 1998.

Ce sont bien évidemment les difficultés financières et les craintes sur leur pouvoir d'achat qui amènent les familles à repousser leur déménagement. Clameur, qui publie ces chiffres, estime à 180 000 sur deux ans le nombre de candidats à la relocation ayant renoncé à déménager.

Mobilité