France, Espagne, Irlande... La bulle immobilière en Europe France : des prix immobiliers en très forte hausse

hausse des prix
Hausse des prix © JDN

Premier enseignement, les hausses annuelles du prix de l'immobilier entre 1997 et 2006 ont été beaucoup plus fortes en France qu'aux Etats-Unis : 9,1% en moyenne contre 6,3% outre-Atlantique. Dans l'Hexagone, les plus fortes hausses sont intervenues entre 2003 et 2005, avec le pic de +17,6% en 2004. Deuxième enseignement, la hausse ralentit fortement dans les deux pays. C'est d'ailleurs la troisième leçon de ce graphique : la similarité des tendances entre les deux territoires. Selon l'institut d'études Precepta, le marché immobilier en France pourrait connaître "le scénario noir d'un krach" et les prix chuter de 25% à l'horizon 2010.

 

les prêts immobiliers
Les prêts immobiliers © JDN

Si les prix ont davantage augmenté en France, ce n'est pas le cas des encours de crédit immobilier, qui ont progressé de 127% en France entre 1997 et 2006, contre 170% aux Etats-Unis. Un contraste qui s'explique par des conditions de crédits plus exigeantes dans l'Hexagone qu'outre-Atlantique, où les subprimes ont aboli toutes limites.

 

 

Etats-Unis / Crise financière