Après la frénésie bâtisseuse, une trop grande prudence ?

source : us census bureau.
Source : US Census Bureau. © JDN

Finie l'époque où l'on construisait des logements à tour de bras outre-Atlantique. En mars 2006, au plus fort de la bulle, le nombre cumulé sur 12 mois de mises en chantier dépassait 2 millions, contre moins de 900 000 en août 2013. Un chiffre insuffisant au regard des besoins en logements aux Etats-Unis qui, d'après la NAR, s'élèvent aujourd'hui à 1,3 million d'unités par an : "Les mises en chantier doivent augmenter de 50% par rapport à leur niveau actuel pour rétablir l'équilibre entre les acheteurs et les vendeurs", assure-t-elle au JDN.

La fédération, pour laquelle la hausse du prix des logements se limitera à 5,5% en 2014, se refuse donc à parler d'une bulle.