Vendeurs, ne passez pas par des agences généralistes si votre bien est particulier

une agence immobilière généraliste n'est pas forcément le meilleur intermédiaire
Une agence immobilière généraliste n'est pas forcément le meilleur intermédiaire pour vendre un dernier étage avec terrasse. © EPSTOCK - Fotolia.com

"Lorsqu'en 1992, dans un marché difficile, j'ai voulu revendre mon dernier étage avec terrasse au Kremlin-Bicêtre, mon agent immobilier, Guy Hoquet, dont le réseau n'était pas encore constitué à l'époque, m'a prédit une moins-value de 10%, raconte Marc Gédoux, patron de la société de construction Pierre Etoile. Quelques jours plus tard j'ai publié une annonce dans le journal Le Particulier. Deux jours après, je vendais mon appartement à un Parisien pour une décote de 100 000 francs, bien inférieure à celle que m'avait prédite Guy Hoquet."

Pour le promoteur, l'agence immobilière n'est donc pas le meilleur canal pour vendre un bien d'exception. "Sauf si elle est spécialisée", précise-t-il, comme c'est le cas de Sansvisavis.com ou Dernier-etage.fr. "Si vous mettez en vente un bien d'exception, il ne faut pas trop le décoter, même si le marché est baissier et même si c'est l'agence qui vous le dit, car il trouvera toujours preneur", insiste Marc Gédoux.