Acheteurs, votre emprunt ne doit pas financer plus de 90% de votre bien

quand les prix baissent, mieux vaut éviter les crédits tout compris en raison du
Quand les prix baissent, mieux vaut éviter les crédits tout compris en raison du risque élevé de moins-value en cas de revente rapide. © goodluz - Fotolia.com

La réussite d'un projet immobilier dépend, entre autres, de la solidité du plan de financement. C'est d'autant plus vrai quand le prix de la pierre est à la baisse. "Si vous revendez un bien que vous avez acquis pour 215 000 euros frais de notaire inclus, si vous n'avez emprunté que 190 000 euros, vous n'aurez pas trop de mal à rembourser, même si les prix baissent et que vous faites une moins-value", démontre Maël Barnier, du courtier en crédit Empruntis.

D'où l'importance de ne pas contracter d'emprunt immobilier "all inclusive" sur 30 ans. Surtout pour les primo-accédants, susceptibles de revendre rapidement si leurs besoins l'exigent : chambre(s) en plus, proximité des commerces et des écoles ou encore divorce.

"Mais en général, les banques en tiennent compte, assure Maël Barnier, et n'accordent pas ce genre de crédit quand le marché est baissier, car elles savent que l'acheteur aura du mal à rembourser."