Kilamba, la ville fantôme construite par la Chine en Angola

cette vue de kilamba est une capture d'écran réalisée à partir d'un documentaire
Cette vue de Kilamba est une capture d'écran réalisée à partir d'un documentaire de la BBC. © BBC

Située à une trentaine de kilomètres de Luanda, la capitale angolaise, la nouvelle ville de Kilamba doit sa construction à la China International Trust and Investment Corporation (CITIC), propriété d'Etat. Selon la BBC, le chantier a coûté 3,5 millions de dollars à la compagnie. La contrepartie de ces largesses ? Du pétrole angolais.

Conçue pour accueillir un demi-million d'habitants, la cité s'étend sur 5 000 hectares. Mais elle prend aujourd'hui des allures de ville fantôme. Sur les 2 800 lots mis en vente en 2011, seuls 220 ont trouvé preneurs. Rares sont les Angolais qui peuvent se permettre de se porter acquéreurs pour des biens qui coutent entre 120 000 et 200 000 dollars. En réalité, deux tiers d'entre eux vivent avec moins de 2$ par jour.