Seseña, la ville espagnole victime de la folie des grandeurs

a sesena, des milliers de logements restent inachevés.
A Sesena, des milliers de logements restent inachevés. © Gabri Solera

A une quarantaine de kilomètres au sud de Madrid, "Seseña la nouvelle" illustre à elle seule l'effondrement du marché immobilier espagnol. Elle symbolise également la folie des grandeurs d'un promoteur, Francisco Hernando. En 2008, ruiné par la crise, l'homme a été contraint d'interrompre la construction d'un ensemble de 13 500 logements auquel il avait donné son nom au sein de "Seseña la nouvelle".

Dans la résidence Francisco Hernando, seuls 3 500 biens ont été achevés. Tous n'ont pas trouvé acquéreurs. Dans la cité fantôme située à quelques centaines de mètres seulement de la Seseña d'origine, deux drôles d'habitants ne risquent pas de déserter : les parents du promoteur mégalo, statufiés sur la place centrale.