Stockton, la "ville des saisies immobilières" en Californie

en 2010, jusqu'à une maison sur dix pouvait être saisie à stockton.
En 2010, jusqu'à une maison sur dix pouvait être saisie à Stockton. © Bing Maps

Il n'aura fallu que quelques années à Stockton pour devenir un symbole dans la presse américaine. Taxée de "ville des saisies immobilières" par le Los Angeles Times, la cité californienne nourrissait pourtant de toutes autres ambitions, dont celle d'un développement immobilier de grande ampleur.

C'est pourquoi elle s'est considérablement endettée au milieu des années 2000, profitant d'un marché immobilier favorable. L'éclatement de la bulle a précipité le déclin de Stockton, qui présente aujourd'hui un taux record de saisies immobilières. Jusqu'à une maison sur dix pouvait être saisie en 2010, selon le Huffington Post. Aujourd'hui désertée, la ville a déposé le bilan en juin 2012.