Uranium : bientôt dépassé par le thorium ?

le thorium est quatre fois plus abondant sur terre que l'uranium.
Le thorium est quatre fois plus abondant sur terre que l'uranium. © concept w - Fotolia.com

Aujourd'hui, les centrales nucléaires utilisent toutes de l'uranium comme combustible. Or, les réserves d'uranium se limiteraient à 80 ans d'utilisation, selon les scientifiques. Il existe pourtant une alternative : le thorium. Un minerai quatre fois plus abondant sur terre que l'uranium, avec une efficacité énergétique bien supérieure, et qui produit des déchets radioactifs de plus faible durée et en bien moindre quantité que l'uranium.

L'idée de centrales nucléaires fonctionnant au thorium n'est pas nouvelle : dans les années 1950, de nombreux scientifiques l'avaient d'ailleurs préconisée. Aujourd'hui, plusieurs projets refont surface. Les Chinois, les Américains et la Grande-Bretagne ont relancé des programmes de recherche. Qui pourrait bénéficier du retour en grâce du thorium ? Selon l'association mondiale du nucléaire, les principales réserves se situent en Inde (16% du total), en Turquie (14%), au Brésil (11%) et en Australie (10%). On en trouve même en Bretagne !