Les entreprises qui relocalisent en France Rossignol relocalise pour se rapprocher de ses matières premières

Le choix de Rossignol de relocaliser se veut pragmatique. Avant 2010, le fabriquant de ski produisait sa gamme pour enfants à Taiwan. Une délocalisation qui a vite montré ses limites.

en trois ans, le fabricant savoyard a rapatrié la fabrication de 95 000 paires
En trois ans, le fabricant savoyard a rapatrié la fabrication de 95 000 paires de ski à Sallanches. © Rossignol.

Et pour cause : les matières premières sont en Europe et le principal débouché commercial aussi. Quel intérêt donc d'exporter des matières vers Taiwan et importer les skis ensuite ? Si peu. Tant et si bien qu'en 2010, la direction de Rossignol a fait le choix de rapatrier une partie de sa production sur son site historique de Sallanches, en Savoie. L'équivalent de 75 000 paires de ski. Ou 40 emplois. Un pari gagnant.

En 2013, la direction a à nouveau rapatrié la production de 20 000 paires de skis supplémentaires. Même avec une main d'œuvre plus chère, celle-ci ne représente que 20% du coût de fabrication complet. Sans compter qu'avec une production sur place, le groupe optimise son fonctionnent interne, de la R&D à l'industrialisation.

Eco réelle analyse / Matières premières