Pourquoi l'imprimante 3D va révolutionner l'industrie L'impression 3D : des possibilités infinies

Quel point commun entre un Stradivarius et les pièces des voitures de collection de l'animateur Jay Leno ? L'un comme l'autre ont pu être reproduits par une imprimante 3D. Pour y parvenir, au lieu d'appliquer une seule couche d'encre comme son homologue en 2 dimensions, l'impression 3D superpose plusieurs couches pour créer un objet en relief.

"Il y a aujourd'hui 22 000 pièces créées par l'impression 3D dans les avions Boeing"

On parle alors de production additive (additive manufacturing) : des matériaux s'additionnent pour créer un produit fini, a contrario de ce que font la grande majorité des machines-outils de l'industrie traditionnelle qui découpent et taillent dans la matière.

"Jusqu'à récemment, la plupart des produits fabriqués via imprimante 3D l'étaient à partir de différents plastiques polymères, nous explique Terry Wohlers, expert reconnu du sujet. Mais, depuis quatre ans, les machines créent des pièces en métal de haute qualité, que ce soit en titane ou en superalliages à base de nickel." En règle générale, si le matériau (céramique, verre, inox, etc.) peut être fondu, il peut être imprimé. "Mais les différentes techniques continuent d'évoluer", précise Terry Wohlers.

Quels objets peut-on créer ? "Pendant les années 90, la fabrication additive était exclusivement destinée à l'élaboration de prototypes, se souvient Terry Wohlers. Mais désormais, on l'utilise pour créer des pièces dans des produits finis. C'est véritablement l'une des évolutions majeures de la technologie. D'ailleurs, il y a aujourd'hui 22 000 pièces créées par l'impression en trois dimensions dans les avions Boeing."

Des lampes, des poignées de portes, des coques pour iPhone, des bouteilles de parfum, des bijoux des figurines, des yo-yo... Les possibilités semblent sans limites. Et tout cela à moindre coût, "de deux à dix fois moins cher", selon Terry Wohlers.

"Environ 10 000 couronnes dentaires sont fabriquées chaque jour grâce à cette technologie"

L'impression 3D sert également le domaine de la santé. Filiale de 3D Systems, Bespoke propose des prothèses personnalisées, plus légères et moins chères que les traditionnelles. Par ailleurs, "environ 10 000 couronnes dentaires sont fabriquées chaque jour grâce à cette technologie", ajoute Terry Wohlers. On peut aussi créer des tissus d'organe artificiels.

Même la nourriture est concernée par cette nouvelle technologie. Le milliardaire et cofondateur de PayPal Peter Thiel a investi près de 350 000 dollars dans la start-up Modern Meadows qui tente de fabriquer de la viande artificielle à l'aide d'une imprimante 3D.

Imprimante 3D