L'impact des matières premières

une étape de traitement du caoutchouc naturel.
Une étape de traitement du caoutchouc naturel. © Almir Pindilatti / Michelin

S'il est une entreprise qui est sensible au prix des matières premières, c'est bien Michelin. Dans son document de référence portant sur l'année 2010, sur la base des estimations de volumes de production 2011, le groupe se livre d'ailleurs à un petit exercice prédictif sur ses coûts d'achats. Ainsi une hausse de 0,10 dollar sur le cours du caoutchouc naturel génère une augmentation de l'ordre de 90 millions de dollars de ses coûts d'achat. Idem pour le pétrole. Une hausse de 1 dollar entraîne un renchérissement de 15 à 20 millions de dollars des couts d'achat. Pour se faire une idée, le prix des matières premières a oscillé entre 23% et 28,8% des prix de ventes entre 2008 et 2010. Une situation qui nécessite une gestion au cordeau...