Un mode de rémunération unique

les trois gérants du groupe, didier miraton, michel rollier et jean-dominique
Les trois gérants du groupe, Didier Miraton, Michel Rollier et Jean-Dominique Senard. © Philippe Gajic / Michelin

Compte tenu du statut du groupe, la commandite par actions, son patron ne touche aucun salaire fixe. Pour Michel Rollier ces dernière années et pour Jean-Dominique Senard dorénavant, la rémunération annuelle du gérant en commandite dépend des bénéfices de l'entreprise. En 2010, avec la reprise et la multiplication par 10 des résultats du groupe, Michel Rollier a ainsi multiplié par 6 sa rémunération entre 2009 et 2010, celle-ci passant de 743 628 euros à 4,5 millions d'euros. Il est devenu le patron le mieux payé du Cac 40, alors que l'année précédente, il était bon dernier. Ce mode de gouvernance le prive aussi de stock-options et de prime. Qui plus est, le patron de Michelin n'a ni mutuelle maison, ni retraite. Il cotise lui-même au régime des indépendants et ne bénéficie d'aucun avantage en nature.