"Mittal, la face cachée de l'empire" : deux extraits inédits du documentaire

Mittal, la face cachée de l'empire Devenu un des hommes les plus riches du monde, Lakshmi Mittal serait aussi un patron autocrate focalisé sur le court terme.

Lakshmi Mittal, génie de l'acier, modèle de la réussite indienne ou capitaliste sans scrupules et sans vision ? "Mittal, la face cachée de l'empire", documentaire diffusé mardi 16 septembre à 20h50 sur Arte, montre les différentes facettes de l'un des hommes les plus riches du monde, à travers son ascension puis les difficultés de son empire industriel. 

Des proches collaborateurs, syndicalistes, banquiers, politiques, ont accepté de témoigner dans ce film plutôt à charge. Le JDN en diffuse deux extraits en exclusivité.

Mittal dirige son empire de façon autocratique, exerçant une pression énorme sur les managers locaux, multipliant les visites sur le terrain. L'ancien syndicaliste Edouard Martin dénonce dans cet extrait "un capitalisme féodal".

 

En janvier 2006, Lakshmi Mittal annonce un projet d'offre publique d'achat sur Arcelor. Pour séduire les marchés financiers et tenter de convaincre les politiques, il se lance dans une véritable opération séduction. Il embauche notamment un lobbyiste de Goldman Sachs chargé de prêcher le bien fondé du rachat.

Documentaire de Jérôme Fritel. Coproduction : Arte France, Capa presse, Be-Films, RTBF.


La chronologie Mittal

 1950 : Naissance de Lakshmi Mittal dans un village pauvre du Rajasthan. Il appartient à la caste des Marwaris, les grands commerçants de l'Inde.

 1956 : La famille fuit la sécheresse et emménage à Calcutta. Son père se lance dans le commerce de la ferraille.

 1975 : Lakshmi Mittal monte sa première usine en Indonésie et y reste 12 ans, dans l'anonymat.

 1996 : Il rachète le complexe de Temirtau au Kazakhstan qui va devenir le modèle et le coffre-fort du groupe Mittal. Les premiers soupçons de corruption apparaissent.

 2005 : Mittal devient le premier producteur mondial d'acier en rachetant un pan entier de la sidérurgie américaine au financier Wilbur Ross, qui devient son mentor.

 2006 : Lakshmi Mittal lance une OPA sur Arcelor.

 2006-2008 : L'âge d'or de l'acier. Mittal est au sommet de sa puissance et de sa richesse. En 2008, il se verse 750 millions d'euros de dividendes.

 2008-2014 : Frappé par la crise, l'empire Mittal vacille et croule sous les dettes. Le cours de l'action chute de 80% et 11 hauts fourneaux ferment en Europe.

 2012 : Fermeture des hauts fourneaux de Florange et de Liège.

Hommes les plus riches / Lakshmi Mittal