Journal du Net > Economie  Untitled Document > Ces sportifs qui ont monté leur boîte
"J'ai toujours aimé dessiner, faire des croquis"

Aussi étonnante soit-elle, c'est sa passion des bijoux qui a convaincu Richard Virenque de monter son entreprise. Le Varois a lancé à l'automne 2005 une ligne de bijoux pour hommes, nommée Virenque Design. Pendentifs, bagues, bracelets, le tout en argent massif. Toutes ces pièces sont inspirées d'un énigmatique thème "tribal urbain". "Je n'ai pas sorti cette collection juste pour faire un coup. Non. Elle me ressemble totalement. C'est le démarrage de quelque chose qui, je l'espère, durera dans le temps," s'est défendu dans les colonnes de Var Matin le septuple maillot à pois du Tour de France.

"J'ai toujours aimé dessiner, faire des croquis. C'est une passion commune que je partage avec mon épouse. Tout est parti de dessins […].On s'amusait à réfléchir à ce que l'on pourrait en faire. Certaines formes, certains signes nous correspondaient vraiment et nous avons eu envie d'en faire des bijoux", raconte également le champion sur son site de vente en ligne. "Je suis allé voir un grand fabricant (APM), et nous avons travaillé ensemble. Je leur ai proposé mes dessins, ils m'ont mis en relation avec leur technicien et nous avons avancé ensemble. Chaque produit a été le fruit d'une véritable collaboration.

  • En détail
  • Nom : Virenque Design
  • Date de création: 2005
  • Effectif : NC
  • CA : NC
  • Sur le Web : Virenque Shop
Je ne souhaitais surtout pas simplement associer mon nom à un bijou mais plutôt être à l'origine de la création", continue le sportif. "Nous avons confectionné chaque bijou comme si c'était pour nous."

La ligne Virenque Design est distribuée dans près de 500 grandes surfaces, le souhait de Richard Virenque étant de créer un produit "noble, abordable et non réservé à une clientèle de luxe".

Palmarès

» 7 maillots à pois de meilleur grimpeur sur le Tour de France
» 7 victoires d'étape sur le Tour de France
JDN Economie Envoyer | Imprimer Haut de page