L'approvisionnement en hélium est sous tension

des prix artificiellement bas ont entraîné un gaspillage d'hélium pendant
Des prix artificiellement bas ont entraîné un gaspillage d'hélium pendant plusieurs décennies. © Nongnuch Leelaphasuk - Fotolia.com / JDN

L'hélium est largement utilisé dans des applications industrielles, spatiales ou médicales (dans les appareils à IRM par exemple). Mais il a beau être l'élément le plus abondant de l'univers après l'hydrogène, il est récupérable sur terre uniquement à partir de gisements de gaz naturels. Pendant des années, les prix ont été maintenus artificiellement bas aux Etats-Unis du fait d'une "réserve stratégique" constituée dans les années 1960.

Mais avec le développement de nouvelles technologies fortement consommatrices, la tension est aujourd'hui palpable. D'autant plus de nombreux autres gisements de gaz qui produisaient de l'hélium ont cessé d'être exploités, en Algérie notamment, minés par la concurrence du gaz de schiste américain. Les prix ont été multipliés par quatre depuis 2000 et, selon Gazprom, la consommation dépassera la production dès 2030.