Alstom et Bombardier : hier ennemis, aujourd'hui alliés, et demain ?

Bombardier vs Alstom. © Photomontage JDN / scorp images - Fotolia.com / Alstom

Partenaire historique de la SNCF, Alstom n'imaginait pas se faire chiper le marché du remplacement des trains du Transilien par son concurrent canadien Bombardier. C'est pourtant ce qui est arrivé à l'automne 2006. L'offre du canadien a été jugée la meilleure. Fureur chez Alstom qui demande immédiatement en référé la suspension du contrat en pointant la ristourne de 25% fait par le fabricant grâce à des marchés déjà obtenus au Canada. A cette époque, c'est la guerre entre les deux entreprises qui s'affrontent sur le terrain judiciaire à travers le monde. Mais coup de théâtre, deux semaines plus tard, Alstom retire sa plainte et depuis c'est le grand amour, avec des alliances pour certains contrats. Sauf en France, où ils se bagarrent toujours pour des TER.