Bahreïn : auto-proclamé centre financier du Golfe

Le port financier de Barheïn. © Cajetan Barretto

Le Bahreïn est le pays du golfe le moins dépendant à l'économie du pétrole (seulement 21,3% du PIB en 2006). Et pour cause : il s'est auto-proclamé centre financier de la région. Aujourd'hui le secteur est donc le plus important dans le PIB (26%)

Le système financier est peu coopératif et plutôt opaque. Le FMI avouait même dans son rapport de 2006 ne pas identifier précisément qui s'occupait de la régulation financière dans le pays. Il existe bien un registre des trusts enregistrés, mais il est "secret", détenu par la Banque centrale du Bahreïn.

Pour couronner le tout, il n'existe au Bahreïn ni impôt sur les bénéfices, ni sur les revenus des capitaux, ni sur la fortune.