La loi TEPA se désagrège peu à peu

La défiscalisation des heures supplémentaires a principalement agi comme effet d'aubaine, sans augmenter le nombre total d'heures travaillées. © Maksim Shmeljov / Pepperwest - Fotolia.com

La loi TEPA (Travail, Emploi, Pouvoir d'Achat) était une de des mesures emblématiques de la campagne de Nicolas Sarkozy. Après 2010, qu'en restera-t-il ? La défiscalisation des heures supplémentaires, symbole du "travailler plus pour gagner plus", n'a eu "aucun impact significatif sur le nombre d'heures travaillées" selon une étude publiée en octobre par deux économistes. Elle a uniquement agi comme un effet d'aubaine... qui coûte tout de même 4,5 milliards d'euros par an à l'Etat.

 Le bouclier fiscal et le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt seront, eux, carrément supprimés l'an prochain, les deux n'ayant pas fait preuve de leur efficacité.