Un bouton comme nouvelle marque de deuil

Certains achètent des boutons de deuil plusieurs années après la mort de leur proche. © parlAmore

Marian van Essen, plasticienne néerlandaise et dessinatrice de monuments funéraires, a remporté en 2009 le prix Yarden Stimulans avec sa marque parlAmore. Ce prix récompense tous les deux ans les idées les plus novatrices dans le domaine funéraire. Son idée : un "bouton de deuil", une pierre ronde d'onyx noir ou de jaspe rouge dans le quel est incrusté le bouton d'un vêtement porté par l'être disparu.

"Autrefois, les personnes endeuillées portaient le noir, explique Marian van Essen. parlAmore est une marque de deuil plus contemporaine et personnelle". Le bouton peut être porté soit en pendentif soit en broche, ou encore offert dans un coffret spécial décoré des photos de la personne décédée. "Ce concept séduit quel que soit l'âge ou la religion", ajoute Marian van Essen. Avantage, ce bijou ne contient aucune relique corporelle.