Transporter les corps jusqu'au bout de l'Europe

Il faut au moins 5 ans pour rentabiliser un corbillard qui coûte autour de 50 000 euros à l'achat. © Transports Funéraires Serve et Fils

Chez les Serve, le corbillard est une affaire de famille. Yann a repris l'activité de son père à la tête de des Transports Funéraires Serve et Fils. "Dans cette profession, qui marche beaucoup par le bouche-à-oreilles, il faut mieux avoir une certaine reconnaissance pour réussir", explique le jeune homme. Ses 16 voitures sont réservées par des entreprises de pompes funèbres pour enlever des corps à domicile ou les acheminer avant et après la mise en bière (le placement en cercueil).

Yann Serve propose aussi des porteurs pour la cérémonie. Si la plupart des trajets sont donc de courte distance, il lui est arrivé d'amener un cercueil jusqu'au Kosovo pour y être enterré ! En concurrence directe avec les grands réseaux qui disposent de leur propre flotte automobile, Serve et Fils est aujourd'hui l'un des plus gros indépendants du secteur.