Le Palais Bourbon (Assemblée nationale) : 533,9 millions d'euros

La façade du Palais Bourbon. © Alain Roy

Pour la quatrième année consécutive, l'Etat versera 533,9 millions d'euros au budget de l'Assemblée nationale. Le Palais Bourbon devra donc piocher 8,83 millions d'euros dans ses réserves pour parvenir à l'équilibre en 2011. Sur ce montant, les charges de représentation (traiteurs, fleurs...) sont estimées à 6,1 millions d'euros. Une paille par rapport au plus gros poste de dépenses que sont les charges de personnel : comptez 171,6 millions d'euros pour les seuls salariés de l'Assemblée nationale. Ajoutez 50,3 millions d'euros d'indemnités parlementaires et 159,5 millions d'euros de charges de secrétariats des parlementaires, et vous aurez la destination de 88,9% des crédits alloués au Palais Bourbon.

Si l'on considère les seules charges parlementaires (dont des charges de personnel), c'est une facture de 291,8 millions d'euros qu'il faut régler, dont 7,52 millions pour les frais de voyages et de déplacements, 3,4 millions en communication, 1,6 million en équipement informatique et 3 millions en transports parisiens.