Après Suez, le Qatar investit dans Veolia

Le siège de Veolia au 38 avenue Kléber, à Paris. © Fabien Renou/JDN

Moins de deux ans après sa prise de participation au capital de Suez Environnement (dont il sorti depuis), le Qatar s'est offert en 2010 des parts de Veolia, l'autre leader de l'environnement. L'émirat détient désormais 5% du groupe français. Et ce n'est pas tout. Qatari Diar, groupe de projets urbanistiques et immobiliers, jouit de droits de vote au conseil d'administration de Veolia Environnement, qu'il s'est engagé à conserver jusqu'en 2013, tout comme ses titres. Les relations qu'entretient le troisième pays gazier au monde avec le groupe français ne se limitent pas à son actionnariat. La branche Eau de Veolia a réalisé une usine de traitement des effluents pour le complexe Pearl GTL, situé au nord-est du Qatar et exploité par Qatar Petroleum et Shell.