Récession et austérité ont tué l'emploi

Avec la récession et le traitement de cheval infligé à la Grèce, dont le licenciement planifié de 150 000 fonctionnaires entre 2012 et 2015, le chômage a explosé dans le pays, passant de 7,4% en juin 2008 à un record de 27,9% en septembre 2013.
Depuis, le taux de chômage a enfin amorcé une timide décrue, puisqu'il s'est établi en mars 2015 à 25,6% de la population. Soit une baisse mensuelle moyenne de… 0,1 point. A ce rythme, il faudra 12 ans à la Grèce pour retrouver le niveau d'avant-crise.
©  JDN