Le commerce extérieur toujours plombé

Autre indice d'une compétitivité en berne, et de mesures qui ne portent pas les fruits escomptés, la balance commerciale toujours négative de la Grèce. Si on se penche sur les échanges de biens, le déficit était de près de 18 milliards de dollars en 2014.
Les Grecs ont-ils de quoi se consoler avec la réduction de 17,3 milliards d'euros de ce déficit entre 2006 et 2014 ? Pas vraiment : la baisse s'explique principalement par une forte diminution des importations (-19% soit 9,8 milliards) et par la hausse des prix du pétrole à l'export (+179% soit 5,2 milliards).
©  JDN